[INSIDE] Thomas Gillet, Responsable ...

Cela fait bientôt un an que je suis responsable du déploiement en restauration collective chez Innovorder.

Notre mission au sein du Pôle est d'assurer la satisfaction de nos clients à travers deux axes fondamentaux : le déploiement de la solution au plus près des besoins de nos clients, et l’accompagnement quotidien de ces derniers pour soutenir leur réussite et l’atteinte de leurs objectifs. 

Je suis arrivé relativement par hasard sur le marché de la restauration collective, il y a de cela 8 ans. J’ai commencé sur le terrain en tant que commercial, ce qui m’a permis de bien comprendre les enjeux et problématiques de mes clients actuels.

J'ai choisi Innovorder pour le challenge, mais aussi parce que sa volonté de proposer une nouvelle vision de la restauration collective a immédiatement résonné en moi.

Depuis quelques années, la restauration collective prend un nouveau tournant. Cela est dû notamment à l’élargissement des offres auxquelles peuvent faire appel les convives  (plateformes de livraison notamment), mais aussi à l’adoption grandissante du télétravail. 

Innovorder a su et sait répondre à ces changements et accompagner les plus grands acteurs dans leur virage digital, grâce à son expertise sur le marché de la restauration commerciale : le convive du midi en entreprise est le même qui commande sur Deliveroo le soir - il y a donc beaucoup à apprendre et transposer d’un secteur à l’autre ! 

Ce qui m’inspire sur ce marché, c’est son évolution constante : au départ, nous étions là pour avant tout répondre à un besoin de facturation. Aujourd’hui, les défis ont beaucoup évolué : nous accompagnons les acteurs de la restauration collective dans l’amélioration continue de l’expérience de leurs convives grâce à des parcours digitaux entièrement optimisés.

Chez Innovorder, nous portons beaucoup d’importance aux attentes et besoins de nos clients... et je ne dis pas ça parce que je travaille dans le Pôle relation client ;). 

Nous entretenons une proximité avec nos clients et avons noué de vrais liens avec les équipes opérationnelles, afin de mieux comprendre leurs attentes.

Sur une dimension plus interne mais qui me tient particulièrement à coeur : Innovorder vient d’ouvrir un nouveau bureau à Tours pour répondre à 2 besoins : le premier concerne le bien-être de nos collaborateurs, dont certains vivent à Tours. Le second est de nous rapprocher d’une partie de nos clients et de leur donner la possibilité de découvrir notre solution en dehors de Paris.

Nous allons équiper les lieux d'appareils de visioconférence qui permettront aux équipes de garder un contact permanent : en d’autres termes, une véritable extension des bureaux parisiens.

Actuellement, je manage 8 collaborateurs pour la restauration collective, qui ont pour mission la gestion des sites à déployer et la relation clientèle. Nous sommes également épaulés par un partenaire pour nous permettre de déployer si besoin un grand nombre de sites sur l'ensemble du territoire. 

Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux talents et nous sommes actuellement en cours de recrutement pour des postes de techniciens itinérants. 

A titre personnel, je trouve qu’Innovorder est une entreprise dans laquelle on peut s’épanouir et participer pleinement à la réussite du projet. Les échanges sont bienveillants et le bien-être des collaborateurs est un élément que la direction met en oeuvre quotidiennement.

Ce qui me booste le matin ? L'aventure et l'envie d'accompagner la mission d’Innovorder pour devenir leader sur le marché.

 

🚀  Envie de rejoindre l'aventure Innovorder ? On recrute ! 

  • 23 févr. 2021 10:34:04 |
  • Innovorder

Click & Collect, livreurs... : comment ...

Parler d’explosion du Click & Collect et de l’omnicanal est un euphémisme : les enseignes qui le proposaient déjà travaillent à en approfondir l’adoption et à en maximiser les retours, là où des milliers de points de vente se sont vus du jour au lendemain quasi obligés de le mettre en place, dans un contexte de crise sanitaire qui semble ne pas laisser d’autre choix que de s’y mettre.

En d’autres termes : rares sont les restaurateurs qui peuvent aujourd’hui se passer de l’omnicanal… et encore moins les chaînes de restauration rapide

Dans les faits, si la commande en ligne est un outil redoutable pour ouvrir de nouveaux canaux de vente, fidéliser ses clients sans intermédiaire et augmenter ses revenus, la réalité du terrain est parfois beaucoup plus complexe.

Comment prendre en compte les attentes de chaque profil tout en améliorant l’expérience sur le point de vente ? Comment aménager ou repenser son restaurant en prenant à la fois en compte les contraintes sanitaires et les spécificités d’un parcours omnicanal exigeant ? 

De la théorie au terrain : relever le défi d’un parcours client fluide 

Dans les faits, et les restaurateurs & franchisés le savent bien, il est la plupart du temps impossible de pousser les murs pour accueillir de nouveaux flux de clients. Il est donc essentiel d’aménager l’espace dont on dispose en conséquence.

Un autre challenge est à prendre en compte : les points de vente d’une même chaîne varient en superficie, configuration, emplacement… 

Cela signifie qu’il faut réinventer le parcours client au cas par cas, avec un degré de complexité plus ou moins avancé selon le restaurant concerné.

Nos pistes d’action pour faire évoluer votre point de vente 

Les pistes d’amélioration sont nombreuses et variées. L’un des premiers réflexes à acquérir est de concevoir un parcours dédié au retrait des commandes. Les clients ayant pré-commandé en ligne ou via une borne ne doivent pas attendre au même endroit que les clients “classiques” :

  • Installez un comptoir ou espace dédié de retrait, clairement et immédiatement identifiable ;
  • Certains établissements peuvent aménager un retrait ouvert sur l’extérieur, directement sur rue - et ce quitte à perdre un peu de places assises. Cela n’est toutefois pas possible pour tout le monde ; 
  • Déployez une signalétique à vos couleurs permettant de dissocier les circuits de VAE, de Click & Collect et de vente sur place (marques au sol, affichage du point de retrait, logo, flèches…) ; 
  • Formez vos équipes à bien orienter les clients ; 
  • Ajoutez un QR Code à votre vitrine pour signaler que d’autres moyens de commande existent ; 

Si tout le monde ne peut pas adopter ce type d'humour en matière de branding, l'exemple de Bagelstein ci-dessous montre à quel point vous avez une marge de manoeuvre en matière d'habillage du point de vente :

amenagement-signaletique-point-devente-franchise-restauration-ex-blog-innovorder

Ce type de séparation des espaces représente aussi une belle opportunité marketing : vous pouvez utilisez l’aspect “coupe-file” du retrait comme une véritable promotion de votre offre de commande en ligne. 

N'oubliez pas non plus de communiquer activement sur vos points de vente aménagés pour un retrait express ou optimisés pour la livraison, comme Brut Butcher le fait sur Facebook !communiquer-point-de-vente-restauration-click-collect-commande-brut-butcher-blog-innovorderEnfin, si l’auto-encaissement n’est pas une option, n’oubliez pas de privilégier le paiement sans contact et de bien communiquer sur cette option.

Cet article vous a été utile ? N'oubliez pas de le partager !

  • 22 janv. 2021 11:03:24 |
  • Sophie Lecomte

9 avantages à avoir une commande en ...

Vous l’avez sûrement remarqué : le terme “Click and Collect” n’a jamais autant été adopté (y compris par des personnes qui en ignoraient jusqu’au concept il y a quelques mois seulement), et le marché de la livraison explose. 

Ce n’est pas un accident de parcours. La commande en ligne est là pour durer - et nous n’en sommes d’ailleurs probablement qu’aux débuts de son adoption, bien que la crise sanitaire du Covid-19 ait considérablement développé son usage auprès d’établissements mais auprès de consommateurs qui ne s’étaient pas spécialement tournés vers elle jusque-là.

Que vous souhaitiez proposer du Click & Collect (sur le modèle de la vente à emporter) ou un service de livraison en propre ou via une flotte connectée de type Stuart, la première question que vous vous posez sûrement est : “est-ce un investissement rentable?”.  

On peut le comprendre, en particulier si vous envisagez de passer par une plateforme de type Uber Eats ou Deliveroo pour ces services… voire même le fassiez déjà. 

Ou peut-être vous demandez-vous tout simplement si la prise de commande par téléphone, à l’ancienne, n’est finalement pas aussi efficace et moins risquée.

La réponse est non : plus que jamais, et les années à venir vont renforcer cette tendance, disposer de son propre système de commande en ligne est crucial (et parfois vital) pour la plupart des restaurants indépendants ou enseignes franchisés.

La bonne nouvelle, c’est que derrière cette exigence du marché se cache de très, très belles opportunités de business qui dépassent le cadre que ce que peuvent vous offrir les marketplaces de livraison à moyen et long termes. 

Voici 9 arguments clés en faveur d’une commande en ligne internalisée et aux couleurs de votre établissement ! 

1- Vous conservez tous vos profits, sans devoir payer un intermédiaire


Même en négociant son taux de commission (et ce n’est pas donné à toutes les enseignes), passer par Uber Eats, Deliveroo ou équivalent reste synonyme d’une part du gâteau qui s’envole à chaque transaction.

En optant pour un système de commande en propre, vous conservez le profit généré par les commandes passées, sans reverser de part à un intermédiaire. Le must ? Opter pour une commande en ligne qui ne vous facture pas sur le montant ou le volume de transactions, mais plutôt sur la base d’un forfait maîtrisé qui vous permet pleinement de maîtriser votre business sans mauvaise surprise à la fin du mois. 

Plus vous vendez, plus vous gagnez. C’est aussi simple que cela. 

2- Votre panier moyen augmente 


Ce n’est pas nous qui le disons (enfin si, puisque nous constatons régulièrement jusqu’à +25% de CA avec l’omnicanal auprès de nos clients), mais les chiffres du marché. 

En effet, le fait pour le client de pouvoir prendre son temps sur un menu et ses photographies, mais aussi d’être exposé à des propositions de ventes additionnelles alléchantes, tant à faire augmenter le panier moyen des commandes en ligne passées en direct auprès des restaurants. D’autant que contrairement aux agrégateurs, il n’y a pas de frais de service à payer pour le consommateur final. 

3- Vous diminuez le taux d’erreurs lors des prises de commandes (et ces dernières ont un coût!)


Qualité médiocre (ou interrompue) de communication au téléphone, coup de fil pris en plein coup de feu tout en gérant les clients sur place… prendre des commandes par téléphone peut fonctionner, mais est loin d’être dénué d’erreurs.

Or ces erreurs coûtent non seulement de l’argent, mais elles perturbent aussi l’expérience que le client va vivre avec votre établissement et donc votre marque… sans compter le stress et le temps supplémentaires nécessaires pour rectifier le tir ! 

Avec la commande en ligne, votre client prend son temps, sélectionne soigneusement ses plats mais aussi ses préférences et options : tout est clair, carré et bien enregistré. 

4- Vous ouvrez de nouveaux canaux de revenus


Sans même prendre en compte les contraintes sanitaires liées à la crise, générer de nouveaux revenus sans passer par une approche omnicanale implique quasi nécessairement de repousser les murs. 

Avec une offre digitale sans intermédiaire, de nouvelles possibilités s’offrent à vous : un développement soutenu de la vente à emporter, mais aussi des opportunités de livraison qui prolongent le chiffre d’affaires réalisé en salle. 

Ce n’est pas tout : en touchant un nouveau public connecté, vous ouvrez la voie à la possibilité de convertir une partie de ce marché en l’attirant vers votre point de vente physique ou d’autres similaires de votre enseigne (franchises, succursales, chaînes…). 

5- Vous avez le contrôle intégral de votre image et de vos offres


A trop se focaliser sur la partie immédiate du business de la livraison et de la vente à emporter, il est tentant de mettre de côté la partie notoriété et préservation de la marque, ainsi que la maîtrise des offres présentées aux clients.

En disposant de votre propre système de commande en ligne :

  • Vous êtes le maître de votre identité, de vos couleurs, de votre marque et de votre ton ; 
  • Vous offrez une expérience client cohérente, ce qui construit et renforce la loyauté et l’achat répété ; 
  • Vous changez en temps réel vos items, menus, offres & pricing, photographies, sans dépendre du délai imposé par des intermédiaires ;

Votre nom et votre marque ont une valeur : préservez-les ! 

6- Vous créez un lien direct avec votre base clients et pouvez faire grandir cette dernière


Le nerf de la guerre dans un monde d’intermédiaires est de construire une relation directe avec ses fans et clients. 

Avec la commande en ligne en direct, VOUS disposez des informations de contact et préférences de chacun de vos clients… plutôt que de les partager avec une plateforme tierce.

A terme, cela vous permet de promouvoir aisément vos nouveaux menus, offres, ouvertures, d’animer et de développer votre programme de fidélité… c’est une vraie force de frappe dont la valeur n’est plus à prouver. Depuis le 1er confinement d’ailleurs, nous avons constaté chez Innovorder à quel point nos clients les plus performants étaient ceux qui travaillaient sur ce lien direct avec leur communauté ! 

7- Vos équipes ne perdent pas leur temps au téléphone


Conseiller, servir, préparer et remettre des commandes, nettoyer les locaux… les tâches quotidiennes ne manquent pas au sein d’un point de vente. Et vous le savez mieux que quiconque : les ressources humaines sont un pôle de dépenses aussi crucial qu’important pour un restaurant. 

En automatisant la prise de commande, vous permettez à vos collaborateurs de se concentrer sur des tâches nécessaires (celles pour lesquelles ils ont été employés), mais aussi à plus forte valeur ajoutée grâce au temps dégagé par les outils digitaux.

Ce gain de temps est d’autant plus important que le temps passé à répondre aux questions sur les options, compositions ou modifications de plats peut être évité avec une commande en ligne bien paramétrée. 

8- Vous testez facilement de nouveaux produits et pricings


L’année 2020 a été marquée par une nouvelle tendance : l’élargissement de l’offre à des produits d’épicerie (à l’image de Clasico Argentino), à des paniers producteurs, à des kits DIY reprenant les recettes stars de certains restaurants ou enseignes (Bagel Corner ayant été précurseur sur ce point)...

Sources de revenus supplémentaires et d’une véritable entrée de la marque dans le quotidien (la cuisine) des clients, il y a fort à parier que les gammes élargies sont là pour durer… 

Disposer d’une commande en ligne internalisée permet de tester facilement de nouveaux produits, mais aussi des prix en phase d’évaluation, ce qui est beaucoup plus compliqué ou long lorsque l’on ne maîtrise pas son offre en temps réel et en direct. 

9- Vous collectez de la data (non, ce n’est pas réservé à Amazon !)


Si le mot peut faire peur ou donner l’impression qu’il est réservé à de grands noms du Web, la réalité est autre : les données de comportement, de contact et d’interactions sur vos clients vont vous permettre d’optimiser votre offre, vos prix et votre manière de communiquer à court, moyen et long termes. Ne vous privez pas de cette manne d’avenir ! 

En conclusion 

L'explosion de la commande en livraison et à emporter est une formidable source d'opportunités pour les restaurateurs... à condition de bien la mettre en place et de la faire vivre ! 

Si disposer de son propre système est la clé du succès en matière de revenus et de liens directs, il est tout à fait possible de combiner cette approche avec une présence sur les grandes plateformes de livraison. 

Prenez dès maintenant contact avec nous pour découvrir la meilleure commande en ligne du marché, accessible sans commission sur vos transactions

  • 13 janv. 2021 12:04:08 |
  • Sophie Lecomte

Franchises : comment accélérer votre ...

Le digital s’invite à différentes étapes de la vie des restaurants, tant pour faciliter les tâches quotidiennes que pour aider les dirigeants de réseaux à prendre des décisions éclairées sur les différents aspects business liés à leur enseigne. 

Le 1er réflexe : déployer des solutions qui font la différence... dans un environnement de marque uniformisé

Les outils à disposition permettent aussi d’améliorer la satisfaction des clients, tout en garantissant un certain niveau d’uniformité de la marque et de l’expérience quel que soit l’établissement franchisé visité (à condition bien sûr que des solutions similaires y soient déployées).

Parmi les solutions digitales les plus répandues et au ROI éprouvé, citons déjà la commande en ligne. Cette dernière permet d’offrir au client la possibilité de pré-commander son repas et de se le faire livrer au bureau ou à domicile, à moins d’opter pour un retrait en Click
and Collect. La commande en ligne ou la pré-commande peuvent être effectuées depuis un smartphone ou un ordinateur, ou bien au niveau d’une borne de commande directement installée dans l’établissement.

On constate en moyenne à 25% l’augmentation du panier moyen* généré par cette solution (*résultats constatés auprès de notre base de clients Innovorder).

Le digital s'invite partout, y compris en cuisine

Au-delà des revenus supplémentaires et la fluidité du parcours client, le digital permet aussi de faciliter la vie du personnel en salle, au comptoir et en cuisine. Il est par exemple possible d’opter pour une solution de transmission automatique des commandes en cuisine (vers des tablettes dédiées).

Ce n’est pas tout : les menus sur tablette, e-sommeliers et solutions d’auto-encaissement viennent accélérer la prise de commande, tout en augmentant le panier moyen grâce à des possibilités d’upselling et de cross-selling décuplées.

Certaines solutions digitales comme l’application Traqfood s’attaquent à d'autres sujets de fond, tels que la traçabilité alimentaire, l’organisation du plan de nettoyage, l’automatisation des relevés de température,  la gestion des matières ou encore l’impression automatique des DLC secondaires.

La digitalisation s’invite donc à plusieurs niveaux : démarches HACPP, commande, transmission de cette dernière à la cuisine, paiement autonome et dématérialisé via les bornes, mais aussi les applications comme Pay My Table, Lyf Pay , Skello ou encore Billee, storytelling et mise en avant des produits…

Le nerf de la guerre ? Fidéliser, échanger et analyser les données recueillies sur les clients de l'enseigne

La fidélisation est aussi un challenge important, en particulier pour les franchises. Comment faire revenir régulièrement chez vous vos clients satisfaits et, petit à petit, les transformer en ambassadeurs de votre marque ?

Le digital permet justement de dématérialiser les programmes de fidélité : finies les cartes oubliées, et bonjour le marketing en direct via SMS, newsletters et offres personnalisées !

Qu’il s’agisse de commande en ligne ou de fidélisation, le fait d’ouvrir des canaux digitaux pour interagir avec les clients permet d’aller plus loin que le fait de générer des revenus supplémentaires : en effet, le digital permet de récolter des données précieuses sur le
comportement d’achat et les préférences des consommateurs.

Les franchises ont tout intérêt à exploiter cette data qui constitue une source “d’intelligence” supplémentaire pour répondre pleinement aux attentes des clients. Avec la bonne solution, il devient possible de centraliser les données issues de tous les points de vente franchisés pour obtenir une vision globale précise de ce qu’il se passe à tous les niveaux… et donc de prendre les bonnes décisions de pilotage sur la base des chiffres et tendances.

Au final, les bénéfices de la digitalisation du point de vente et de la prise de commande sont nombreux :
  • Parcours client fluidifié ;
  • Meilleure gestion des flux, en particulier aux heures de pointe ;
  • Panier moyen supérieur ;
  • Expérience client optimale:
  • Diminution du nombre d’erreurs ;
  • Augmentation de la productivité, en salle comme en cuisine ;
  • Meilleur engagement des clients grâce à la fidélité dématérialisée ;
  • Dimension de business intelligence via la récolte de data tout au long de l’année;
A la clé : un ROI maximisé et des clients satisfaits !
  • 4 janv. 2021 14:38:14 |
  • Sophie Lecomte

Les 11 tendances 2021 à suivre dans la ...

Si faire le point sur les tendances pour l’année à venir est un exercice classique à cette période, difficile de mettre de côté l’éléphant dans la pièce, à savoir l’impact considérable de la crise sanitaire sur le secteur de la restauration et la manière dont les consommateurs évoluent avec et malgré elle. 

Pour autant, si la Covid-19 marque une accélération de nouveaux comportements et pratiques qui se pérenniseront en 2021, elle est loin d’être la seule influence sur ce qui nous attend en tant qu’acteurs du Food Service, restaurateurs, entrepreneurs food ou tout simplement passionnés de (bonne) cuisine tant chez nous qu’à l’extérieur.

Alors, à quoi vous attendre dans les mois à venir ? 

1- Un équilibre à trouver entre contraintes sanitaires, technologie et envie irrépressible de renouer avec des liens humains forts

Premier constat, et non des moindres : comme le secteur du retail, la restauration devra trouver un équilibre entre deux mouvements aussi contraires sur le papier que complémentaires dans la pratique : la dématérialisation d’une partie des échanges d’une part (sans contact, recours croissances à la technologie), et l’aspiration à un retour plus fort aux interactions humaines et à l’expérience de sortie.

2 - La montée en puissance durable du sans-contact et de la commande en ligne 

Le QR Code et la commande en ligne, nouveaux enfants chéris du secteur ? Si leur existence tout comme leur croissance étaient déjà là avant la vague sanitaire de 2020, on ne peut que s’attendre à un recours toujours plus grand à ces technologies qui sont pleinement entrées dans notre quotidien, y compris auprès de populations qui jusque-là n’y avaient pas forcément recours. 

tendance-restaurant-2021_sans-contact-paiement-qrcode-blog-innovorderPasser commande depuis son ordinateur ou smartphone, flasher un code, payer sans contact, organiser des retraits ou livraisons avec un nombre très faibles d’interactions sont désormais monnaie courante... 

Cette accélération incroyable  des comportements et du marché favorisera les acteurs du secteur qui se sont pleinement appropriés ces nouveaux outils et qui, bien plus que des gadgets, en font des leviers à part entière d’une bonne expérience client.

Une lame de fond qui, cela va sans dire, s'accompagne de l'explosion des marketplaces dédiées à la livraison comme Deliveroo ou UberEats... mais les outils existent déjà pour (re)gagner en indépendance !

3- De nouvelles technologies qui viennent renforcer l’arsenal numérique des restaurants  

Dans la lignée du point précédent, 2021 devrait voir s’imposer des technologies qui existent déjà, mais viendront peu à peu s’implanter dans le quotidien des enseignes, de leurs équipes et des consommateurs.

Recours à la réalité augmentée (menus, etc.), sommeliers virtuels, interfaces d’échanges entre les serveurs, équipiers et clients, robots ou solutions de chat pour poser des questions et payer instantanément et en toute sécurité, recours croissant au pilotage par la data pour pousser de nouveaux menus, mieux comprendre les clients et les fidéliser… ce que 2020 a accéléré, 2021 le reprendra à son compte pour passer de nouveaux caps dans la digitalisation et du point de vente, et de l’expérience client.

Dira-t-on pour autant “adieu” au menu imprimé traditionnel ? Rien n’est moins sûr. Mais rien non plus n’est gravé dans le marbre, et 2020 nous l’a brutalement rappelé.

4- Des points de vente repensés pour l’omnicanal 

Comptoir de retrait plus ou moins improvisé, nouveaux marquages et parcours client au restaurant, flux repensés pour gérer la flotte des livreurs et le passage dédié au Click & Collect…

Pour beaucoup de restaurateurs, ces considérations n’étaient que peu présentes dans la manière de concevoir leur établissement.

2021 va voir naître de nouveaux points de vente entièrement pensés pour une activité 100% omnicanale (qu’il s’agisse de grandes chaînes franchisées ou des restaurants indépendants), et l’évolution des établissements existants vers un parcours beaucoup plus fluide, tant d’un point de vue opérationnel que pour séduire et fidéliser une clientèle qui sera aguerrie et d’autant plus exigeante sur ces points qu’elle sortira à peine de longs mois de crise ayant poussé ces nouveaux usages.

tendances-2021_restauration-point-devente-design-KFC-blog-innovorderUn nouveau design dévoilé par KFC, avec un espace extérieur à l'honneur. © Nelson Worldwide

On le voit d’ailleurs déjà en cette fin d’année avec les nouveaux designs de points de vente dédiés au Drive notamment, dévoilés par Burger King, KFC, Chipotle… pour aller plus loin sur ce sujet, nous vous conseillons cet article de CNN (en anglais).

5- Les dark kitchens en plein essor (et ce n’est probablement que le début)

Les cuisines fantômes (ghost kitchens), restaurants entièrement dédiés à la livraison et sans existence de point de vente où la clientèle peut venir s’installer, ont connu une croissance rapide qui devrait s’accélérer en 2021.

Ci-dessous, la marque de Dark Kitchen Pranzo, lancée par Pizza Cosy

dark-kitchen-pizza-cosy-pranzo-blog-innovorder-tendances-food-2021Au-delà du potentiel du marché “traditionnel” (livrer les gens au bureau ou chez eux), de nouvelles synergies devraient émerger sur le marché, permettant de répondre aux besoins de maîtrise des coûts et d’agilité de secteurs… comme l’hôtellerie.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez écouter Jean Valfort (fondateur de Panorama Group et co-fondateur de Kitchen Club) dans cet épisode du podcast Les Conversations : on y entrevoit déjà le potentiel des ghost kitchens pour gérer le room-service des hôtels, qui peut coûter particulièrement cher à un établissement ! 

6- Des SRC en quête de nouveaux business models innovants

La redistribution des cartes en matière de télétravail pose de nouveaux challenges aux grandes entreprises de restauration collective, à l’image d’Elior, Sodexo, Convivio… 

Comment séduire des convives qui passent moins de temps au bureau ? Comment les inciter à consommer à différents moments de la journée, et ce où qu’ils soient et sans faire de compromis avec la qualité ni les prix ?

frigo-connecte-restauration-collective-cantine-blog-innovorder-popchef© PopChef, les frigos connectés s'invitent en restauration collective (et nous sommes fiers de les intégrer à nos solutions Innovorder !

Frigos connectés, livraison à domicile avec les mêmes avantages qu’en entreprise, offres multiples réunies au sein de cantines qu’on qualifiera comme beaucoup de “2.0”, la restauration collective devrait continuer à innover et à nous surprendre dans les mois qui arrivent.

7- Une réinvention durable de l’expérience à domicile

Dîner à la table du Chef pour une expérience privilégiée de live cooking, accords mets et vins sur-mesure, restaurants dans le noir, chefs invités et menus à l’aveugle… l’expérience était déjà une quête pour de nombreux adeptes des sorties au restaurant, en complément bien sûr d’une assiette qui séduit. 

Post-Covid, il faudra continuer de réinventer l’expérience à domicile, tant dans la manière de faire vivre votre marque en livraison ou en vente à emporter que dans les propositions digitales (sessions live, animations, communications personnalisées en complément de l’offre culinaire, menus exclusifs…).

8- L’entrée des marques des restaurants à part entière dans la cuisine des clients

2020 a marqué le début d’un élargissement notable de l’offre à emporter ou en livraison de la part de restaurants ou enseignes qui, jusque-là, proposaient majoritairement leurs menus et plats signatures.

Kits DIY brandés, épicerie fine, sélection de producteurs du restaurant, recettes maison, livres de cuisine et pourquoi pas produits dérivés… la marque du restaurant s’invite sur les étagères de la cuisine des clients, une opportunité double qui permet non seulement de fidéliser ces derniers, mais aussi d’élargir le champ des possibles en matière de chiffre d’affaires.

Quelques idées ? Sauces maison, kits, mélanges d’épices, fromages, charcuteries, préparations pour dessert, boîtes “découverte”, tabliers ou vaisselles (bien) designés à votre image… Une tendance qui devrait ravir les food entrepreneurs ! 

9- En quête du packaging idéal 

Depuis quelques années, limiter le recours au plastique et aux emballages jetables en privilégiant de nouveaux matériaux innovants est et reste d’actualité.

Cela étant dit, au-delà de l’aspect purement environnemental, le packaging de demain sera de plus en plus “intelligent”. La réalité augmentée a déjà fait son entrée, chez McDonald’s par exemple, permettant à l’emballage de devenir un support de storytelling puissant pour une enseigne de restauration. Vous en trouverez un exemple ici.

Un autre exemple des évolutions attendues dans l’univers du packaging est l’essor des emballages flexibles, dont les matériaux permettent de modifier facilement la structure et la forme, augmentant ainsi la durée de vie et les modalités d’utilisation de ces derniers. 

10 - Dans l’assiette : le boom flexitarien et local (à presque toutes les sauces)

Substituts de viande, explosion du marché du “plant-based” (dont nous vous avons déjà parlé en détails et qui ne fait que s’amorcer au vu de son potentiel), alternatives flexitariennes en complément des offres vegan et végétariennes existantes, menus ‘healthy” et privilégiant les circuits courts ainsi que l’identité locale viennent gonfler les rangs des best-sellers en restauration. 

2021 devrait voir s’accélérer cette tendance, tout comme les années à venir.

Pour le reste et sans surprise, attendons-nous à ce que la lutte contre le gaspillage alimentaire et le sourcing raisonné et transparent continuent de séduire les consommateurs... et attendons cette nouvelle année de pied ferme et préparés, après de longs mois de résilience.

11 - Le développement des abonnements

S'abonner à son restaurant favori, quelle drôle d'idée ? C'est pourtant l'une des tendances montantes du moment, même si le concept peine encore à faire son chemin en France (à l'exception d'acteurs proposant des paniers à cuisiner comme HelloFresh par exemple).

L'idée est simple : les clients s'abonnent à une formule auprès d'un restaurant (sur le modèle des box), et leurs menus ou kits à cuisiner leur sont livrés régulièrement, à des dates fixées en avance. 

Les consommateurs gagnent en tranquillité d'esprit, là où les restaurateurs développent une source supplémentaire stable et durable de trésorerie. 
N'oubliez pas de partager cet article s'il vous a intéressé ! 

 

  • 21 déc. 2020 16:22:00 |
  • Sophie Lecomte

La veille Innovorder : les tendances ...

Quoi de neuf ces derniers jours en restauration commerciale et collective ? Découvrez notre veille de la semaine.

Congés payés : l'Etat prendra à sa charge 10 jours de congés (sous conditions)

Un accord a été trouvé entre les organisations professionnelles CHR, puisqu'une aide couvrant 10 jours de congés payés (au maximum) sera versée dès le mois prochain. Des critères d'éligibilité sont toutefois à respecter : une baisse de 90% du CA pendant les périodes d'urgence sanitaire, ou 140 jours minimum de suspension partielle ou totale de l'activité. Ces congés devront être pris en janvier 2021. Plus de détails sur le site snacking.fr

Boom de la livraison à domicile : une accélération "de 2 à 3 ans" estime le CEO de Deliveroo

La déclaration de Will Shu a été particulièrement relayée suite à une conférence de presse organisée début décembre, notamment dans cet article du SiecleDigital.fr. 

L'un des éléments à garder en tête, toutefois, porte au-delà du "comment" de la consommation, puisque le CEO de Deliveroo précise que "le plus impressionnant est de voir à quel point la partie « épicerie » a augmenté sur Deliveroo pendant la pandémie de Covid-19." 

Le moment de décliner ses meilleurs produits et kits recettes ? Certains de nos clients le font déjà. A suivre... en attendant, si le sujet vous intéresse, cette vidéo enregistrée à l'occasion du WebSummit 2020 fait le point sur la croissance de Deliveroo pendant la crise et les prédictions du marché pour 2021. 

ceo-deliveroo-websummit-2020-video-marche-livraison-restauration-blog-innovorder

Couvre-feu : suspension du Click & Collect à 20h ? 

C'était l'une des grandes questions posées par le déconfinement en paliers. Snacking.fr fait le point sur la situation dans cet article

"Nouveau coup de vis pour la restauration qui gardait encore la possibilité d’opérer en click & collect, vente à emporter ou drive jusqu’à 21 heures. Le couvre-feu est dorénavant porté à 20 heures, a annoncé le Premier ministre ce soir. Il faudra attendre le décret d’application pour confirmer si la livraison reste bien autorisée après cette heure-là."

Le Figaro précise : "Le confinement sera remplacé par un couvre-feu durant de 20 heures à 6 heures du matin. Malgré ce desserrement, la réouverture des restaurants n'est pas à l'ordre du jour. Les établissements pourront en revanche maintenir leurs livraisons de repas à domicile après 20 heures, indique le ministère de l'économie et des finances au Figaro ce vendredi. La vente à emporter et le «click and collect», en revanche, seront interdits pendant le couvre-feu"

Accélérer sa digitalisation ou mettre la clé sous la porte ? 

La question de la maturité digitale des enseignes de restauration fait couler beaucoup d'encre (virtuelle). Sur ce point, nous vous conseillons cet excellent article de QSR Magazine, qui décrypte point par point la "bataille pour la suprématie digitale" qui se joue sous nos yeux. La conclusion à en tirer, au-delà des chiffres extraits d'une étude signée Incisiv ? 

Il faudra investir ou continuer de développer son offre omnicanale et digitalisée... au risque de passer à la trappe. Incisiv mise sur des chiffres US, mais il y a fort à parier que l'Europe dont la France n'échapperont pas à ces tendances. 

chiffres etude incisiv restauration covid digitalisation blog innovorder

© Incisiv

Yelp, Google Maps, TripAdvisor... : une étude critique la notation des restaurants

Vous le savez mieux que quiconque : les avis déposés sur Internet peuvent faire ou défaire la réputation (et donc la fréquentation) d'un établissement.

Une étude récente vient pointer du doigt les variations entre les notes déposées sur ces différentes plateformes. Les "chercheurs de l’Université Northwestern de Chicago (...) ont noté qu’un même restaurant obtient en moyenne 0,7 étoiles supplémentaires sur Google Maps que sur Yelp".

Vous pouvez lire l'article complet de Presse Citron à ce sujet.

On se retrouve prochainement pour un point sur les actualités chaudes du moment ! D'ici là, n'oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter, pour recevoir une veille précise en restauration commerciale et collective.
  • 14 déc. 2020 09:43:49 |
  • Sophie Lecomte

Click&Collect : Clasico Argentino ...

L’enseigne Clasico Argentino, qui régale ses clients d’une cuisine argentine gourmande et artisanale grâce à 7 restaurants et une dark kitchen récemment lancée, développe activement sa force de frappe omnicanale.

Grâce à la solution Innovorder, la commande en ligne a permis de multiplier par 4 le nombre de clients et de générer près de 40% du CA via la vente à emporter et le Click & Collect. La recette du succès ? On fait le point !

 

Nous avons gagné énormément
de nouveaux clients grâce au Click & Collect.

Nous étions déjà prêts lors du 1er confinement, ce qui nous a permis de ne pas fermer… mais surtout, nous avons constaté une grosse augmentation des ventes à cette période et une multiplication par 4 du nombre de clients, un phénomène d’autant plus intéressant que cela a continué pendant le déconfinement !

Visuel-CaseStudy-Argentino02

Tous ces clients gagnés via le Click & Collect ont continué à commander depuis.

Aujourd’hui, la vente à emporter représente 40% de notre CA, dont 20% directement issus de l’activité de Click & Collect.

 

La commande en ligne nous permet de tester rapidement la mise en place de nouveaux produits.

En termes opérationnels, il suffit tout simplement d’ajouter un produit à l’offre disponible en ligne, ce qui est beaucoup plus simple que d’organiser un changement de carte sur place, de créer un nouveau menu.

Visuel-CaseStudy-Argentino01

En 2 jours seulement, nous avons ainsi pu proposer de nouveaux produits dans tous les restaurants Clasico Argentino : le temps de prendre de belles photos et de les ajouter à notre offre de commande en ligne, et le tour est joué !

Aujourd’hui, les clients peuvent ainsi acheter des produits d’épicerie argentins, un livre de nos meilleures recettes d’empanadas, glaces et bons petits plats...

Notre marque est forte sur l’omnicanal,
ce qui a ouvert de nouvelles opportunités.

La possibilité de commander en ligne via la solution Innovorder est la première chose que l’on voit lorsque l’on arrive sur le site Internet de Clasico Argentino.

Demo_ClasicoArgentino

Il est primordial de l’afficher au 1er plan, comme on l’a fait… d’ailleurs nous avons choisi de continuer à le faire après le premier confinement : la majorité de notre CA est venue de ce canal !

"Aujourd’hui, notre marque est forte sur l’omnicanal, ce qui nous a aussi permis de lancer récemment notre dark kitchen en livraison pour toucher de nouvelles zones."

Il faut aussi communiquer très activement sur les réseaux, c’est un axe de promotion essentiel, qui peut être complété par de la signalétique sur le point de vente.

Un grand merci et bravo à Clasico Argentino pour ses résultats exceptionnels, son utilisation optimale de la solution Innovorder et le partage de son retour d'expérience avec nous. Vous souhaitez vous aussi passer à la vitesse supérieure en proposant le Click & Collect et la livraison à vos clients ? Contactez-nous dès maintenant pour planifier une démonstration.

  • 9 déc. 2020 16:01:24 |
  • Innovorder

La restauration collective innove : ...

S’adapter, innover, utiliser cette crise comme un levier d’accélération pour améliorer l’expérience convive et maîtriser ses coûts sont au coeur de la stratégie des plus grands noms de la restauration collective. 

C’est particulièrement le cas en entreprise, où l’essor du télétravail, s’il atteint bien sûr des pics depuis quelques mois, devrait s’installer dans la durée pour de nombreuses sociétés : il faut donc trouver de nouvelles offres permettant de séduire de manière flexible les employés au bureau (dans le respect des règles sanitaires), tout en offrant de nouvelles possibilités à celles et ceux qui travaillent depuis chez eux.

Ces dernières semaines ont vu se multiplier les initiatives innovantes, à l’image d’Elior. Nous avons d’ailleurs activement pris part à la naissance du projet La Petite Brigade, une offre de restauration préparée dans un atelier culinaire dédié et livré directement sur site ou en frigos connectés.

De nouvelles offres culinaires en entreprise, flexibles et disponibles à toute heure

Les frigos connectés justement permettent de révolutionner la manière dont les convives consomment sur site :  accessibles en libre-service, ils offrent la possibilité d’accéder à tout moment à des repas gourmands, équilibrés et frais.

Chaque frigo propose une offre variée de références de sandwiches, de plats cuisinés, de salades ou encore de desserts, renouvelés très régulièrement.  Le convive, via son badge, peut déclencher l’ouverture du frigo, choisir son ou ses produit(s) et régler de manière dématérialisée. La reconnaissance des items consommés est effectuée via la technologie RFID intégrée aux emballages de ces derniers. 

Les avantages de ces frigos connectés sont nombreux :

  • Continuer de proposer une offre culinaire qualitative à coûts maîtrisés
  • Séduire les collaborateurs qui ne vont pas ou plus forcément à la cantine
  • S’adapter à une demande toujours plus orientée vers une flexibilité de la consommation (horaires, types de plats, etc.)
  • Exploiter de nouveaux espaces 
  • Réduire les flux à l’heure de pointe au niveau des cafétérias ou selfs traditionnels 
  • Limiter le gâchis alimentaire 

Plusieurs acteurs existent sur le marché : de notre côté, nous avons fait le choix d’intégrer Pop Chef, qui permet de repenser la cantine telle qu’on la connaissait jusqu’alors, via des espaces de vie flexibles et modulaires et des frigos connectés réapprovisionnés quotidiennement en bons petits plats.

Une gestion fluide des nouvelles offres et la prise en compte des spécificités de la restauration collective

Pour que ce système fonctionne bien, tant pour le gestionnaire d’un site que pour les convives, il est fondamental que la manière de pré-commander, de payer sa commande via un badge unique ou une CB, ou de pouvoir recharger aisément son compte convive soit la plus fluide possible.

C’est pourquoi nous permettons aux sites équipés de ces solutions de proposer cette option à leurs convives en prenant en compte les subventions et admissions caractéristiques du secteur. 

Pour aller plus loin, un système de précommande et de Click & Collect vient renforcer l’attractivité de l’offre auprès des convives et permet aux acteurs de la restauration collective de diversifier leur proposition commerciale en profondeur, sans jamais perdre en qualité. 

Pour en savoir plus sur Innovorder, rendez-vous sur notre site officiel. 

  • 8 déc. 2020 14:46:58 |
  • Sophie Lecomte

[INSIDE] Xavier Guyard, Directeur ...

Je suis Directeur Commercial chez Innovorder depuis 1 an et demi, après une carrière de près de 30 ans dans le secteur, dont 10 années passées en restauration collective. Mon arrivée a été l’opportunité de pouvoir apporter toute cette expérience à Innovorder sur ce marché que j’apprécie particulièrement. 

La restauration collective est très spécifique, tant au niveau du produit que des règles de gestion qu’elle implique. L’un de mes objectifs est de former les équipes et de leur transmettre toutes ces règles pour qu’elles accompagnent au mieux la transformation digitale du secteur. 

Depuis quelques semaines, je suis désormais aussi à la tête de la Business Unit Restauration Commerciale, afin de la structurer et de mettre en place un cadre avec des objectifs précis doublés d’une organisation claire. 

Je préfère d’ailleurs parler d’animation plutôt que de management : il s’agit d’animer ces 2 forces, tout en échangeant avec les différents pôles de la société : les équipes Produit, CSM, Marketing… 

On retrouve bien entendu des bonnes pratiques similaires entre les deux BU : approche et suivi client, action commerciale, mise en place d’un CRM… la grande différence entre restauration commerciale et restauration collective se joue au niveau des attentes produits. 

Ce qui fait la force des collaborateurs Innovorder aujourd’hui, c’est la connaissance du métier, du terrain et de l’opérationnel.

L’objectif est d’embaucher des commerciaux avec une expérience forte, qui ont de vraies compétences en restauration : il est crucial de comprendre très rapidement les besoins de nos clients pour les accompagner au plus près de leur quotidien ! La mixité dans les embauches est au cœur de notre démarche, avec toujours cette base essentielle qu’est la connaissance du métier. 

Innovorder est unique à mes yeux, à commencer par l’approche avant-gardiste des fondateurs et leur volonté de digitaliser la restauration, d’apporter cette brique technologique à un monde relativement en retard sur ce point jusqu’à il y a peu… 

Cette aventure nous permet de faire bouger les lignes, d’apporter un nouveau souffle au parcours client et au parcours convive grâce aux nouvelles technologies.

Chaque matin, je me lève motivé à l'idée de contribuer à cette transformation en profondeur des usages : c’est un challenge d’autant plus excitant en rejoignant une start-up comme Innovorder que l’accompagnement personnalisé est au cœur de notre démarche.

L’un de nos atouts est d’être force de proposition. Nous ne vendons pas des caisses mais de la valeur pour nos clients.

Comment ? En construisant de nouveaux parcours digitaux à leurs côtés, doublé d’un accompagnement très fort en avant-vente, mais aussi au moment de la vente et pendant les premiers jours d’ouverture. 

Accompagner chaque projet sur le long terme, construire avec chaque client plutôt que de “simplement” vendre un produit fini, nous adapter aux nouveaux modes de consommation : frigos connectés, cantine 2.0… L’ADN Innovorder souligne clairement la montée en puissance d’un leadership sur les marchés de la restauration collective et commerciale. 

Nous ne sommes pas des suiveurs : nous cherchons toujours à donner l’impulsion du coup d’après. Mon rôle me permet d’être en échange permanent avec nos clients et de prendre le pouls de la restauration, ce qui conduit à pousser de nouvelles fonctionnalités et à accompagner en profondeur la transformation digitale du secteur. 

  • 3 déc. 2020 17:42:49 |
  • Sophie Lecomte

Restauration : comment faire de la pub ...

Si vous avez assisté à notre meet-up dédié au sujet de la publicité digitale, vous savez déjà que le secteur de la restauration s’est montré relativement frileux jusque-là, à l’exception de grandes chaînes de restauration rapide et de marketplaces comme Uber Eats ou Deliveroo.

Pourtant, c’est l’un des leviers les plus efficaces pour promouvoir vos services (en particulier la livraison et le Click and Collect dans le contexte!) et augmenter votre notoriété.

Pourquoi investir dans de la publicité en ligne, en particulier sur les réseaux sociaux ?

La plupart des acteurs du secteur optent pour une approche organique lorsqu’il s’agit de développer leurs communautés sur les réseaux et de poster régulièrement sur leurs offres du moment.

Le principal problème est que le reach organique, c’est-à-dire le nombre de personnes “naturellement” touchées lorsque vous publiez quelque chose, a drastiquement diminué depuis plusieurs années.

C’est normal : les réseaux sociaux, comme Google, développent de plus en plus leur activité publicitaire. Là où vous pouviez toucher une majorité de vos fans il y a quelques années, il faut aujourd’hui payer pour être réellement visible !

Au-delà de cette tendance, investir dans de la publicité sur Internet comporte de nombreux avantages : c’est le moyen le plus rapide, le plus précis et le plus abordable de se faire connaître efficacement, d’augmenter son bassin de fans et clients, mais aussi de promouvoir de nouvelles offres et de partager des actualités marquantes.

Ce qui nous amène au sujet du jour : la force de Facebook Ads en matière de choix de canal publicitaire.

Facebook Ads, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit tout simplement de la suite publicitaire Facebook. Le réseau social peut en effet vous servir à bien plus qu’à rester en contact avec vos proches : il offre une interface riche en options (et accessible gratuitement, hors budgets publicitaires bien sûr) pour créer vos campagnes publicitaires ciblées et augmenter la notoriété et les ventes de votre restaurant ou enseigne.

Pourquoi opter pour Facebook Ads ?

Lorsque vous souhaitez commencer à faire de la publicité sur Internet, plusieurs options s’offrent à vous : Google Ads, Bing Ads, programmes d’affiliation, sponsoring d’articles, de bannières ou de newsletters sur des sites et blogs spécialisés…

Les options ne manquent pas. Pour autant, Facebook a de sérieux atouts pour vous séduire :

  • Des campagnes ultra-ciblées : les options de paramétrage vous permettent de toucher un public vraiment précis. Rarement dans l’histoire aura-t-on eu accès à de tels critères spécifiques ! Centres d’intérêts (y compris les pages concurrentes de la vôtre), géolocalisation, tranche d’âge, situation familiale, interactions avec votre site, présence dans votre fichier d’abonnés…
  • Des choix variés de formats, objectifs et visuels… à tester ! Chaque campagne n’a pas forcément les mêmes objectifs : Facebook Ads vous permet d’atteindre les vôtres. Augmenter le trafic vers votre site Web (idéalement vers votre site de commande en ligne), augmentation du nombre de fans… vous pouvez affiner en fonction de vos objectifs, puis créer différentes publicités qui répondent à ces attentes. Envie de “pousser” une publication existante ? C’est possible. D’en créer une dédiée à votre dernier menu en Click and Collect ? C’est possible aussi !
  • L’accès aux publicités sur Instagram : avec Facebook Ads, lancer des publicités sur Facebook et(/ou) Instagram depuis une même interface est possible. Quel que soit le réseau social choisi, vous maîtrisez ce que vous diffusez, du contenu au budget.
  • L’accès à un marché privilégié : la plupart de vos clients potentiels passent du temps sur Facebook, notamment depuis leur smartphone. Non seulement ils s’y connectent plusieurs fois par jour, mais en plus la restauration est le secteur le plus recherché par les consommateurs sur mobile.

Un autre point à prendre en compte dans le choix du canal publicitaire est d’identifier où se trouve votre cible. Dans la plupart des cas en restauration grand public, il s’agit de Facebook et d’Instagram.

➡️ 64% des participants au meet-up préfèrent retrouver leur restaurant préféré sur Instagram

➡️ 27% sur Facebook

➡️ 2% sur Snapchat & TikTok

La publicité sur Facebook coûte-t-elle cher ?

Vous avez été nombreux à nous poser des questions sur les budgets à anticiper, le coût “idéal” par clic (CPC) pour mettre en avant un plat à emporter, la répartition des investissements au niveau local (points de vente) ou global (enseigne) dans le cas des franchises et chaînes de restaurants…

Sachez que les budgets évoluent en fonction de vos ressources et de vos objectifs. Il est tout à fait possible, et nous l’avons vu avec l’exemple de Bagel Corner, de toucher près de 10000 personnes ciblées avec 100 euros répartis sur 3 jours

Autre point important souligné par nos invités : un coût de 0,6 euro par clic est un bon objectif en matière de promotion de commande en ligne en direct.

Les résultats de notre sondage à ce sujet : “Quel budget êtes-vous prêt à dépenser pour une pub en ligne?”

➡️ 45% d’entre vous ont répondu “Entre 100 et 200 euros”

➡️  41% estiment à “moins de 100 euros” le budget souhaité

➡️ 14% visent plutôt une fourchette supérieure à 200 euros

Se lancer : pourquoi, comment ? Vos premiers pas

Avec ces éléments en tête, c’est le moment de vous lancer.

Pas de panique, vous n’avez pas à signer un chèque en blanc ou aligner les zéros pour réussir vos premières campagnes publicitaires !

Avec quelques dizaines d’euros et en travaillant bien vos publicités, vous obtiendrez déjà des résultats avec Facebook Ads… à condition bien sûr de ne pas publier vos campagnes sans chercher à les optimiser et à respecter quelques réflexes de base.

Pour commencer, rendez-vous sur le portail dédié à ce sujet par Facebook. Vous y trouverez tout ce qu’il faut pour démarrer en douceur, vous former aux actions dont vous avez besoin, avoir accès aux conseils des spécialistes de la plateforme… un accompagnement clé, que vous pouvez compléter sans souci par des centaines de ressources disponibles gratuitement sur le Web : tutoriels YouTube, articles approfondis, forums…

Voici à quoi ressemble l’interface à laquelle vous aurez accès pour créer et suivre vos publicités :

Ensuite, laissez-vous guider !

Votre objectif est de créer des textes engageants, d’associer un visuel (photo ou autre) qui attire l’oeil et de promouvoir votre offre en choisissant le bon bouton d’appel à l’action (Voir le menu plutôt que “visiter le site Web”, par exemple)

Ci-dessous, un exemple de publicité Facebook créé en quelques minutes pour vous montrer à quel point tout est personnalisable… (inutile de chercher à cliquer, Innovorder est l’expert de la commande en ligne, mais nos super clients sont ceux qui vous régalent au quotidien ! ;)

Comme vous le voyez, vous pouvez visualiser en temps réel sur la droite ce que vous êtes en train de créer dans l’éditeur : cela permet de tester plusieurs photographies ou messages si vous hésitez.

Sachez que vous avez la possibilité de créer des “carrousels” d’images défilantes (comme une petite galerie), avec des photographies ou des vidéos.

Une fois votre publicité créée, vous pouvez paramétrer son budget (quotidien, etc.) : Facebook vous annonce l’impact et le nombre de clics ou de personnes touchées en fonction du budget alloué à chaque publicité.

Facebook Ads & publicités Instagram pour restaurant : que mettre en avant dans vos publicités ?

Si Facebook vous permet de sponsoriser des posts existants, vous avez en réalité accès à toute une gamme de possibilités à envisager :

  • Promouvoir vos produits phares, tout au long de l’année ;
  • Mettre en avant vos horaires d’ouverture actualisés et les services disponibles ; par point de vente et/ou au niveau national ;
  • Diffuser des offres spéciales ;
  • Organiser des jeux ou concours ;

➡️ 33% des participants au meet-up veulent connaître les horaires et modes de commande disponibles (vente à emporter, livraison)

➡️ 30% sont intéressés par les offres du moment

➡️ 5% seulement déclarent vouloir consulter les règles sanitaires mises en place

Le reste des typologies de publications peut continuer à s’inscrire dans le cade de posts organiques.

Nos conseils pour créer des publicités de qualité et à fort impact

Le premier est très visuel : soignez particulièrement le choix de vos images et de vos vidéos. Lors du meet-up, nous avons évoqué la force d’un produit gourmand bien centré sur l’image (comme un burger par exemple) ; il est important de prévisualiser votre publicité sur Instagram si vous souhaitez la décliner, car les formats ne sont pas les mêmes.

Les photographies peuvent aussi être utilisées dans le cas d’un montage, avec par exemple une offre ou un texte ajouté en filigrane par dessus.

La vidéo, bien qu’elle demande un peu plus de temps de réalisation, a pour avantage d’augmenter le temps d’engagement de l’internaute, ce qui joue en votre faveur aux yeux des algorithmes des réseaux sociaux.

Notre sondage révèle que 57% d’entre vous déclarent être plus attirés par des contenus vidéos, contre 43% par des photos. Variez les plaisirs !

Vous travaillez pour une chaîne de restauration ? Dans ce cas, il est essentiel de maintenir la cohérence de la marque (branding) à tous les niveaux, de la page Facebook globale aux pages de chaque point de vente. Couleurs, logo, typo… le client doit toujours vous reconnaître, et ce de manière uniforme.

Sur la question du contenu textuel, une question récurrente se pose : faut-il être “cash” et direct, ou plus subtil en adoptant un ton humoristique par exemple ?

Dans le contexte très particulier de ces derniers temps, nos intervenants (Hemblem comme Bagel Corner) recommandent de ne pas y aller par quatre chemins et de privilégier les messages clairs.

Cela n’empêche bien sûr pas les touches d’humour, voire un franc-parler assumé sur le reste de vos communications organiques… tout dépend de l’ADN de votre restaurant ou enseigne !

Maximiser, tracker, optimiser… la publicité se réinvente sur la durée !

Comme toute stratégie marketing, le déploiement de campagnes publicitaires sur les réseaux sociaux doit faire l’objet d’un suivi précis des résultats obtenus.

Suivi des budgets et du ROI, mesure de l’impact et du coût par clic, comparaison entre l’efficacité des différents messages, réseaux, formats… il ne suffit pas de lancer ses publicités, mais bien d’en optimiser le tracking et de les faire évoluer dans le temps pour gagner en efficacité et en budget. C’est aussi un bon moyen d’identifier les publicités qui “s’essoufflent”.

Au-delà des statistiques fournies par Facebook (y compris pour Instagram), vous avez différemment moyens de mesurer vos efforts :

  • Utiliser un pixel de tracking. Il s’agit d’un petit bout de code facile à intégrer sur votre site Internet et/ou site de commande en ligne, afin de suivre précisément les actions que font les personnes qui ont cliqué sur votre publicité. A l’inverse, le pixel Facebook permet aussi de créer des audiences personnalisées, en créant par exemple des publicités qui ne ciblent que les visiteurs de votre site (voire même de pages précises, pour encore plus de pertinence. Plus d’informations sont disponibles ici.
  • Créer un code promotionnel exclusif par campagne. En ajoutant un code promo à votre publicité, vous pouvez ensuite voir combien de personnes l’ont utilisé au moment de passer une commande chez vous, ce qui permet de mieux comparer le budget investi avec les résultats obtenus.

Enfin, travailler à l’augmentation de votre base de fans sur Facebook et Instagram permet de disposer d’audiences encore plus larges pour vos campagnes de publicité.

Pour ce faire, doublez vos efforts d’acquisition payante à une stratégie de long terme visant à augmenter votre audience sur les réseaux sociaux. Sur ce sujet, nous vous recommandons de lire cet article publié sur le blog de Hemblem.

Bonus : pour aller plus loin, visionnez notre événement dédié à Facebook Ads et Instagram

La vidéo du replay est disponible ! 

Bagel Corner et Hemblem nous partagent leurs meilleurs retours d'expériences et des conseils précieux pour réussir ses campagnes publicitaires lorsque l'on est à la tête d'un restaurant ou d'une enseigne. Bon visionnage... 

Cliquez ici pour recevoir le lien vers le replay vidéo 

  • 25 nov. 2020 17:42:45 |
  • Sophie Lecomte
email

Recevez les actualités d'Innovorder

email

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Recommended for you