Le digital a été le « kit de survie » pour beaucoup de restaurateurs pendant le confinement.

Vous avez été nombreux à ré-adapter votre offre pour relancer votre activité malgré la fermeture des restaurants.

Aujourd’hui, les restaurants ont rouvert leurs portes…

Faut-il conserver ces outils digitaux ou faire le choix (sommes toute risqué) de s’en passer ? Est-ce l’assurance d’être bien préparé si une nouvelle crise survient, ou un gadget à délaisser quitte à revenir en arrière ? Si pour beaucoup d’indépendants, de chaînes et de franchisés, les résultats positifs sont tels que la question ne se pose pas dans des termes si tranchés, nombreux sont les restaurateurs à encore hésiter sur le poids à donner (ou délaisser) aux solutions digitales. Quel équilibre trouver ?Quoi de mieux pour y répondre que de croiser les retours d’expérience et la vision de différents acteurs de la restauration ?

Nous avons donc invité Mael Barth – PDG de JOUR, Matteo Zanoni – Responsable Commercial de Clasico Argentino et Romain Melloul – Directeur Général d’Innovorder pour débattre sur ce sujet.

De par leurs typologies différentes de restaurants et leurs parcours variés, l’avis de nos restaurateurs  invités évolue entre la nécessité de « préserver l’expérience et la convivialité » des points de vente et le besoin grandissant de diversifier leurs offres avec la théorie du « mille-feuille » (de Mael Barth)

Alors, comment le digital va-t-il se faire une place dans le secteur de la restauration et dans les habitudes quotidiennes des Français maintenant que le gros de la crise sanitaire est désormais derrière nous ?

Demandez le replay du meetup pour participer au débat !

Recevez le replay du meetup !