Pourquoi la reconnaissance visuelle fait-elle autant parler d’elle ?

Les défis que cette technologie permet de relever en restauration collective sont de taille : 

  • Réduire les files d’attente aux heures de pointe 
  • Simplifier le parcours au restaurant 
  • Faire gagner en temps et en sérénité
  • Fluidifier le passage en caisse 
  • Accélérer l’encaissement
  • Optimiser l’efficacité opérationnelle d’un site
  • Développer sa connaissance du consommateur et affiner son offre culinaire… 

Aujourd’hui déjà, et même si leur déploiement n’en est bien sûr qu’à ses débuts, plusieurs solutions innovantes existent déjà sur le marché. C’est une évolution d’autant plus importante que les consommateurs prennent de plus en plus l’habitude d’utiliser des caisses en libre service lors de leurs achats quotidiens (supermarchés, etc.). 

1) Foodvisor et le groupe Elior

En association avec la startup française Foodvisor (acteur leader de la reconnaissance d’image et de calcul d’informations nutritionnelles par intelligence artificielle) via sa filiale Trayvisor, le groupe Elior vise à déployer dans ses restaurants une solution innovante de reconnaissance visuelle des plateaux repas au moment du passage en caisse. 

Voici comment fonctionne la solution : 

En s’appuyant sur des algorithmes utilisant l’apprentissage automatique, les plats présents sur le plateau sont reconnus lors du passage en caisse. La solution identifie instantanément chaque plat ou produit, lui associe un prix et génère immédiatement un ticket de caisse au format papier ou numérique, via l’application TimeChef. 

“ Cette innovation technologique est une contribution majeure au bien-être de nos convives : un parcours simplifié dans le restaurant, c’est plus de temps et de sérénité pour apprécier pleinement la qualité des repas. Après plusieurs mois de tests concluants dans un restaurant en région parisienne, nous déployons désormais cette innovation dans nos restaurants depuis septembre 2019 », explique Frédéric Galliath, directeur général du marché entreprises d’Elior France

2) Deepomatic et la Borne Express de Compass Group

Compass Group France a lancé sa Borne Express, véritable “station d’encaissement intelligent”. Cette caisse en libre service intègre une technologie de reconnaissance visuelle avancée et permet de faire bénéficier d’un encaissement en quelques secondes seulement. 

Après s’être servi, le convive pose son plateau sous la borne équipée d’une caméra. En moins de 300ms, le réseau de neurones de la solution lui permet d’identifier l’intégralité du contenu du plateau. Pouvant notamment être reconnu grâce à son badge, le consommateur peut alors régler en moins de 10 secondes.  

En cas de doute sur un produit, la borne propose une liste restreinte de références afin que le convive puisse sélectionner en un clic l’élément correspondant. Une démarche d’autant plus intéressante qu’elle permet à la borne d’apprendre des retours des convives, puisque chaque entrée manuelle enrichit son apprentissage.  

Les Bornes Express ont été conçues par la start-up française Deepomatic, spécialisée en reconnaissance d’images. Cette dernière a développé les différentes dimensions de la caisse : 

  • Un terminal d’encaissement facile d’usage et équipé d’une caméra
  • Des réseaux de neurones entrainés avec le logiciel Deepomatic Studio® sur une base de 1 millions de photos, en mesure de reconnaître plus de 10 000 produits et/ou recettes
  • Le logiciel Deepomatic Run®

3 ) Aeye-Go et Sodexo 

Après s’être rencontrés sur ce même salon, Sodexo Ventures et la start-up Aeye-Go ont présenté à l’occasion de VivaTech 2019 leur solution de reconnaissance visuelle du contenu des plateaux-repas, doublé d’un système d’auto-encaissement

En Chine, il est même possible d’utiliser la reconnaissance faciale pour être identifié et payer !  

Grâce à ses caméras haute définition et sa technologie de reconnaissance d’images, la solution identifie automatiquement tout ce que le plateau contient et lui attribue un nom et un prix, ainsi que des données nutritionnelles.  Pour y parvenir, il a fallu à Aeye-go 2 ans pour construire une base de données collectées sur près de 100 millions de produits.

Là encore, la solution permet de renforcer l’expérience du convive, allant jusqu’à lui permettre de se passer de badge, de smartphone ou d’argent lorsqu’il se rend à la cantine… dans un autre pays que le nôtre pour le moment, mais la technologie est bien là ! 

4) Livefood.ai par Belive.ai

Livefood.ai est une solution de plateau qui encaisse automatiquement les plats : 

  • Reconnaissance de l’utilisateur après identification
  • Reconnaissance des produits présents sur le plateau
  • Encaissement automatique
  • Facturation

Cela permet aux sites de d’absorber l’affluence pendant les heures de pointe, d’accompagner les collaborateurs sur le plan de la santé et du bien-être, de se rapprocher du coeur de métier, de mieux comprendre les convives et d’optimiser les performances des lignes de caisse. 

La solution ne nécessite pas d’équipements additionnels, dans la mesure où sa technologie de caisse automatique repose uniquement sur ses caméras.

Les solutions de reconnaissance visuelle s’affirment donc déjà comme une étape incontournable de la restauration collective de demain. Parallèlement, une partie du personnel qui jusque-là occupait les caisses peut être formé à l’utilisation des bornes et monter en compétences sur des missions de service et d’accueil à plus forte valeur ajoutée. 

(c) image principale : Elior Group